Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Dry needling du muscle trapèze supérieur en cas de cervicalgies et/ou de céphalées de tension basé sur la littérature scientifique récente

De Laere Jan, Véronique De Laere-Debelle
Kinésithér Scient 2018,0599:05-12 - 10/06/2018

Les cervicalgies et les céphalées de tension épisodiques ou chroniques sont souvent associées à un syndrome myofascial douloureux et à la présence de points trigger myofasciaux (PTrM) dans les muscles trapèze supérieur, élévateur de la scapula, SCOM, suboccipitaux... La douleur référée, due aux PTrM actifs du muscle trapèze supérieur, est ressentie par le patient comme une douleur sourde, profonde et diffuse, en casque ou en bandeau comprimant le crâne et/ou comme une cervicalgie verticale.
La mise en évidence de l´existence de ces PTrM par des praticiens expérimentés, est basée sur une palpation de dépistage dont les objectifs sont d´identifier le cordon myalgique et en son sein le PTrM, de reproduire la symptomatologie douloureuse du patient et de provoquer une réaction de secousse musculaire localisée. Leur diagnostic peut être conforté par les éléments anamnestiques, les restrictions de mobilité douloureuses de la colonne cervicale et la faiblesse musculaire dues à la douleur, qui leurs sont associées. La cohérence des informations recueillies au cours du bilan est essentielle.
Le Dry Needling encore appelé poncture sèche est une technique mini invasive, qui traite directement le PTrM à l´aide d´une aiguille d´acuponcture, dans le but de supprimer son activité.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

L'épaule douloureuse : de l'examen au raisonnement clinique (2e partie)

Thierry Marc Kinésithér Scient 2022,0638:5-15 - 10/01/2022
Le but de cet article était de faire la synthèse entre les données de la littérature et notre expérience clinique de kinésithérapeute.
Après la description du bilan clinique (KS 637, décembre 2021), la présentation de cas cliniques dans...

ÉTIREMENTS DE LA PERSONNE PARÉTIQUE SPASTIQUE Mise en perspective des performances articulaires d'une personne hémiparétique avec les performances de jeunes étudiants en kinésithérapie

Francis Laurent, Christelle Miquel, Margaux Bellanger Kinésithér Scient 2021,0635:11-25 - 10/10/2021

Est-ce que la mobilisation passive et les postures passives sont des techniques adaptées pour lutter contre les rétractions des personnes parétiques spastiques ? Est-ce qu'il ne faudrait pas adopter des techniques de gains...