Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Intérêts et limite de l'EBP en rééducation périnéale

Hélène Colangeli-Hagege
Kinésithér Scient 2018,0600:33-38 - 05/07/2018

La rééducation périnéale bénéficie de nombreuses publications scientifiques permettant la diffusion des bonnes pratiques et recommandations.
Plusieurs modalités thérapeutiques sont validées par l'Evidence-Based Practice (EBP) pour la rééducation des troubles pelvi-périnéaux. L'EBP apporte un éclairage à l'expertise du kinésithérapeute mais ne se substitue pas à sa démarche réflexive. La rééducation périnéale s'adresse à un système complexe dont chacun des aspects est multifactoriel.
Le BDK en rééducation périnéale comporte un très grand nombre d'items, ce qui le rend difficile à systématiser et rend les populations de patients difficiles à comparer. Pour mieux adapter ses gestes et techniques, le kinésithérapeute dispose de l'offre de formation continue structurée autour des recommandations de bonne pratique clinique mais aussi autour de l'expertise clinique de ses pairs.

INTERESTS AND LIMITS OF EBP IN PELVIC FLOOR REHABILITATION
Numerous scientific publications about pelvic floor rehabilitation exist, allowing the dissemination of good practices and recommendations.
Several therapeutic modalities are validated by Evidence Based Practice (EBP) for the rehabilitation of pelvi-perineal disorders. EBP brings some clarity to the expertise of the physiotherapist but does not replace his reflexive approach. Pelvic floor rehabilitation is aimed at a complex system, each aspect of which is multifactorial.
The physiotherapy diagnosis in pelvic floor rehabilitation has a very large number of items, which makes it difficult to systematize and makes patient populations difficult to compare. To better adapt techniques, the physiotherapist has the offer of continuous training structured around the recommendations of good clinical practice but also around the clinical expertise of his peers.
Keywords: sexual difficulties, perineal pain, Evidence-Based Practice, incontinence, perineal rehabilitation, pelvic statics

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Mon périnée doit-il faire du sport ?

Benoît Steenstrup Kinésithér Scient 2015,0568:25-29 - 10/09/2015
L'activité physique intense est identifiée comme un facteur de risque de survenue de l'incontinence urinaire (IU) et/ou de prolapsus des organes pelviens (POP). Les disciplines avec port de charge ou travail intensif des abdominaux qui apparaissent...

Prévention de l'incontinence urinaire chez la femme sportive

Pauline Maris Kinésithér Scient 2015,0562:35-37 - 10/02/2015
Selon l'étude de Jàcome et al., l'incontinence urinaire existe déjà chez l'athlète de par les contraintes subies par le plancher pelvien lors de la pratique sportive. Il est donc important, de par ces constatations, d'établir une prévention...