Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Évalutaion des temps de latence du réflexe ligamento-musculaire, ligament croisé antérieur/ischio-jambiers : incidences pratiques

Jacky Harnoist
Kinésithér Scient 2015,0565:35-45 - 10/05/2015

Plusieurs études ont été menées pour définir le rôle proprioceptif du ligament croisé antérieur (LCA) dans la mécanique complexe des membres inférieurs.
Le réflexe ligamento-musculaire (LMR) entre le LCA et les ischio-jambiers (IJ) a été mis en évidence manuellement par Gruber au cours d'une intervention chirurgicale. En neurochirurgie, l'ensemble des études réalisées a montré que les temps de latence pour ce réflexe étaient supérieurs à 50 millisecondes (ms).
L'objectif de ce travail a été d'évaluer chez le sujet sain le délai de la réponse musculaire des ischio-jambiers dans les conditions les plus proches de celles rencontrées sur le terrain (simulation de la phase de réception d'un saut), contrairement aux études précédentes (stimulation du LCA au cours d'une chirurgie).
Les latences mesurées tendent à correspondre à la littérature. Néanmoins, cette expérimentation devra être répétée avec une cohorte de sujets plus importante afin de valider la méthode d'évaluation.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Prévenir la rupture du LCA chez la jeune sportive (1ère partie)

Florence Jolivet Kinésithér Scient 2016,0582:61-62 - 10/12/2016
La rupture du LCA est 4 à 6 fois plus élevée chez la jeune femme sportive, à pratique égale, que chez l'homme. Les principales causes identifiées sont anatomiques, neuromusculaires, hormonales, et liées directement à la pratique sportive.