Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Rééducation d'un patient opéré d'une prothèse totale de hanche : apport de la voie antérieure et de la planification 3D au scanner

Yves Rouxel, Gilles Armengaud
Kinésithér Scient 2015,0567:05-19 - 10/07/2015

La prothèse totale de hanche (PTH) est une intervention généralement couronnée de succès. Il existe néanmoins certaines complications sans grande gravité. D'autres (fracture peropératoire, inégalité de longueur, boiterie, luxations récidivantes) sont à fort potentiel médico-légal et doivent être évitées.
Les implants posés sont désormais fiables. En revanche, la façon de les poser est encore perfectible (choix de la voie d'abord, choix/taille et position des implants). Dans ce cadre, l'association nouvelle d'une voie d'abord antérieure et d'une planification 3D au scanner permettent de minimiser les séquelles anatomiques et de restituer une biomécanique optimum. Ceci facilite le travail du kinésithérapeute qui, dans un premier temps, craint moins la luxation précoce et peut se concentrer sur son travail de rééducation : reprise de la marche et des activités quotidiennes.
Ces choix nouveaux permettent de sécuriser le geste, de réduire la dispersion des résultats, de garantir la satisfaction du patient et d'espérer un fonctionnement et une longévité optimum de la PTH, ce d'autant que les soignants ont affaire à des patients de plus en plus jeunes.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...