Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Effets comparés de la stimulation électrique neuromusculaire et de l'entraînement en endurance chez des patients souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive sévère

Philippe Le Masson, Benoît Tissot
Kinésithér Scient 2016,0573:51-55 - 10/02/2016

Au cours de l'évolution de sa maladie, le patient souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) voit souvent augmenter sa dyspnée, diminuer sa capacité à l'effort et se dégrader sa force musculaire (muscles des membres et ventilatoires). Le plus souvent, et d'autant plus qu'il est âgé, cette dégradation physique ne va pas sans l'altération de sa qualité de vie quotidienne et sociale, ce qui peut aussi provoquer des troubles psychiques et/ou psychiatriques chroniques plus ou moins prononcés (anxiété, dépression...) pouvant relever d'un traitement médical à plus ou moins long terme [1].
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Le haut débit nasal, un sujet qui ne manque pas d'air !

Guillaume Prieur Kinésithér Scient 2020,0623:49-53 - 05/09/2020

L'oxygénothérapie et la ventilation en pression positive étaient les traitements de choix pour améliorer l'hypoxémie sévère et l'hypoventilation alvéolaire chez les patients en...

AMK 28 :Comment faire ? (2e partie)

Anthony Bender, Matthieu Brémond, Jean-Christophe Villiot, Bertrand Selleron Kinésithér Scient 2019,0614:45-48 - 05/11/2019

L'AMK 28 est une nouvelle cotation qui vient valoriser un plan de traitement complet, spécifiquement dédié au BPCO en ALD. Cette cotation se caractérise par des séances longues (1h30) comportant 3 volets :...

AMK 28: comment faire ? (1ère partie)

Anthony Bender, Matthieu Brémond, Jean-Christophe Villiot, Bertrand Selleron Kinésithér Scient 2019,0612:45-48 - 05/09/2019

Il y a maintenant plus d'un an, la nomenclature proposée en juillet 2018 dans l'avenant 5 au sujet de la prise en charge des patients atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) en pratique libérale, valorisait...