Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Quelle évaluation pour un projet de soins orienté vers une amélioration durable de la qualité de vie d'un patient porteur d'une BPCO ?

Dominique Delplanque
Kinésithér Scient 2013,0545:23-30 - 10/07/2013

Par comparaison à la population générale, les patients porteurs d'une BPCO ont une moins bonne qualité de vie. La faiblesse musculaire tient un rôle important. La prise en charge de ces patients est basée sur un traitement médicamenteux optimal et la réhabilitation respiratoire. Cette dernière est considérée comme un dispositif efficace et recommandé pour la prise en charge des patients atteints d'une BPCO stable (grade A). Développer l'auto-évaluation chez le patient, c'est lui permettre de poursuivre son apprentissage au-delà du stage de réhabilitation respiratoire. Pour le professionnel de santé, c'est revisiter ses postures éducatives afin de pouvoir mieux s'adapter aux situations, aux contextes et tenter de répondre à cette problématique qu'est le maintien des acquis.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

La prise en charge de l'aide à l'arrêt du tabac : données actuelles (2e partie)

Jean Perriot, Gérard Peiffer, Michel Underner, Anne-Marie Ruppert, Corinne Vannimenus, Thierry Urban Kinésithér Scient 2022,0646:43-50 - 10/10/2022

En 2014, la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis des recommandations qui soulignent l'importance du dépistage systématique de la consommation de tabac assortie du conseil d'arrêt et de la proposition de...

La prise en charge de l'aide à l'arrêt du tabac : données actuelles (1ère partie)

Jean Perriot, Gérard Peiffer, Michel Underner, Anne-Marie Ruppert, Corinne Vannimenus, Thierry Urban Kinésithér Scient 2022,0645:53-55 - 10/09/2022

Des maladies inflammatoires (asthme bronchique après exposition au tabagisme actif ou passif, bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) dont le tabagisme) est le premier facteur de risque et qui touche plus de 3 millions de...