Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Mise au point : les plasties extra-articulaires du genou associées aux ligamentoplasties du croisé antérieur

Jean-Marc Durand
Kinésithér Scient 2017,0588:07-10 - 10/06/2017

La laxité antérieure par rupture du ligament croisé antérieur s'accompagne souvent d'une instabilité rotatoire qui s'étudie par le test du ressaut en rotation interne. Cette instabilité peut être présente dès le traumatisme initial ou apparaître secondairement par distension des structures anatomiques périphériques.
L'étude de ces structures périphériques et notamment du ligament antérolatéral du genou a bénéficié de travaux anatomiques récents qui ont éclairé d'un nouveau jour les travaux de Paul Segond [1] malheureusement longtemps oubliés.
La question de l'indication de la plastie extra-articulaire n'est pas parfaitement tranchée car l'imagerie moderne montre encore difficilement les ruptures du ligament antérolatéral sauf dans le cas de la fracture pathognomonique de Segond. Certains chirurgiens se fondent donc sur l'importance du ressaut rotatoire, d'autres sur la pratique d'un sport pivot-contact à haute énergie ou encore d'une laxité antérieure différentielle très importante.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Infections ostéo-articulaires complexes

Sébastien Lustig, Olivier Borens, Frédéric Laurent, Tristan Ferry Kinésithér Scient 2021,0634:49-54 - 10/09/2021

Malgré les progrès significatifs de la chirurgie moderne, le problème de l'infection ostéo-articulaire est plus que jamais d'actualité. La place des antibiotiques locaux dans cette situation (en...