Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Le syndrome d'hyperactivité vésicale : une approche rééducative globale comportementale et cognitive

Brigitte G. Marti, Françoise A. Valentini
Kinésithér Scient 2018,0604:19-31 - 05/12/2018

Le syndrome d'hyperactivité vésicale idiopathique est très fréquent dans la population générale. La rééducation est proposée en première ligne de traitement associée ou non à des anticholinergiques.
Si l'origine des troubles est plurifactorielle, incluant des composantes de la sphère psycho-émotionnelle et environnementale, sa prise en charge se doit d'être globale. Une approche comportementale et cognitive permet aux patients d'acquérir une meilleure compréhension de ses troubles, de gérer les urgences mictionnelles en modifiant certains comportements inadaptés, de s'autonomiser face à ses symptômes et ainsi d'améliorer sa qualité de vie.
Cette technique de travail ne néglige pas pour autant la structure musculaire et l'accent est porté sur la bonne utilisation du périnée dans les situations de la vie quotidienne.

OVERACTIVE BLADDER SYNDROME :
A comprehensive behavioral and cognitive rehabilitation approach
Idiopathic overactive bladder syndrome is very common in the general population. Rehabilitation is proposed as a first-line treatment and may be associated with anticholinergics.
Whereas the cause of the disorders is multifactorial, including psycho-emotional and environmental factors, their management must be comprehensive. Through a behavioral and cognitive approach, patients gain a better understanding of their disorders and learn to manage urinary urgency by changing some unsuitable behaviors and to have more autonomy when dealing with their symptoms, thus improving their quality of life.
This approach does not however overlook the muscle structure and focuses on a proper use of the pelvic floor muscles in daily life situations.
Keywords: Overactive bladder, rehabilitation, behavioral and cognitive therapy

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Intérêts et limite de l'EBP en rééducation périnéale

Hélène Colangeli-Hagege Kinésithér Scient 2018,0600:33-38 - 05/07/2018
La rééducation périnéale bénéficie de nombreuses publications scientifiques permettant la diffusion des bonnes pratiques et recommandations.
Plusieurs modalités thérapeutiques sont validées par l'Evidence-Based Practice (EBP) pour la...

Mon périnée doit-il faire du sport ?

Benoît Steenstrup Kinésithér Scient 2015,0568:25-29 - 10/09/2015
L'activité physique intense est identifiée comme un facteur de risque de survenue de l'incontinence urinaire (IU) et/ou de prolapsus des organes pelviens (POP). Les disciplines avec port de charge ou travail intensif des abdominaux qui apparaissent...