Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Le Fear-avoidance beliefs questionnaire (FABQ) pour évaluer les lombalgiques

Jacques Vaillant
Kinésithér Scient 2015,0566:45-46 - 10/06/2015

Dans le suivi des patients lombalgiques, le kinésithérapeute a souvent besoin de pouvoir appréhender les risques d’évolution moins favorable. Parmi les facteurs identifiés, la kinésiophobie, ou plus globalement, la peur de déclencher les douleurs en bougeant ou en travaillant est un élément important à évaluer. Le Fear-avoidance beliefs questionnaire, littéralement le questionnaire sur les croyances de peur et d’évitement, permet d’appréhender cette dimension [1, 2].

Le FABQ a été développé par Waddell pour évaluer dans les paramètres cliniques, les peurs et croyances chez les patients lombalgiques [3]. Cette évaluation peut aider à prédire ceux qui ont un comportement d'évitement de la douleur élevé. Cliniquement, ces personnes peuvent avoir besoin d'être suivies et encouragées pour pouvoir affronter leur douleur.

Le FABQ se compose de 2 sous-échelles, correspondant à deux sous-sections distinctes. La première sous-échelle (items 1-5) est l'activité physique, elle est nommée sous-échelle FABQPA (PA - Physical activity), et la deuxième sous-échelle (items 6-16) est la sous-échelle de travail (FABQW ; W-Work). De façon originale, il est à souligner que tous les items ne contribuent pas à la détermination des scores des deux sous-échelles.

Cependant, le patient doit encore compléter tous les éléments car ces éléments ont été inclus lors de l’étude de la fiabilité et de la validité initiale. Un score faible au FABQW (moins de 19) était l'un des cinq critères positifs prédictifs de succès dans une étude portant sur les manipulations du rachis chez des individus lombalgiques.

Chaque sous-échelle est classée séparément en additionnant les réponses items de l'échelle respective (0-6 pour chaque article). A des fins de notation, seulement 4 des éléments physiques à l'échelle de l'activité sont cotés (24 points possibles) et seulement 7 des éléments de travail (42 points possibles). La méthode de cotation de chaque sous-échelle est décrite ci-dessous. À noter qu’il est extrêmement important d'assurer que tous les éléments sont renseignés, car il n'y a pas de procédure pour ajuster les éléments incomplets.

La cotation des deux sous-échelles :

Le score de la sous-échelle activité physique (FABQPA) est obtenu en additionnant
les scores des items 2, 3, 4 et 5.
Le score de la sous-échelle travail (FABQW) est obtenue en additionnant
les scores des items 6, 7, 9, 10, 11, 12 et 15.

 

Caractéristiques métrologiques

Le FABQ est un questionnaire valide et fiable dans une population de lombalgiques chroniques [3] et semble être un outil de dépistage utile pour identifier les patients atteints de lombalgie aiguë qui ne retourneront pas au travail à 4 semaines [2].

Fear-avoidance beliefs questionnaire (FABQ)

BIBLIOGRAPHIE

[1] Flynn T, Fritz J, Whitman J, Wainner R et al. Clinical prediction rule for classifying patients with low back pain likely to respond to a manipulation technique.Spine 2002.
[2] Fritz JM, George SZ, Delitto A. The role of fear-avoidance beliefs in acute low back pain: Relationships with current and future disability and work status. Pain 2001;94:7-15.
[3] Waddell G, Newton M, Henderson I, Somerville D, Main CJ. A Fear-avoidance beliefs questionnaire (FABQ) and the role of fear-avoidance beliefs in chronic low back pain and disability. Pain1993;52:157-68.

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

KINÉSITHÉRAPIE ET LOCOMOTION HUMAINE AU SÉNÉGAL

Papa Demba Ndiaye Kinésithér Scient 2020,0621:35-41 - 05/06/2020

La marche est l'une pour ne pas dire la principale fonction de l'appareil locomoteur. Elle peut être altérée totalement ou partiellement par des affections traumatiques, neurologiques, rhumatologiques ou par des...

Éducation du patient lombalgique : un état des lieux

Antonin Herbert Kinésithér Scient 2018,0598:05-10 - 10/05/2018
La lombalgie est un fardeau économique dans les pays industrialisés, sa prise en charge nécessite l'utilisation d'un modèle biopsychosocial.
L'expérience de Sherbrooke a prouvé sa supériorité dans la prise en charge des lombalgiques...