Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Syndromes fémoro-patellaires : à propos des étirements de la loge antéro-latérale de la cuisse

Franck Germain
Kinésithér Scient 2016,0578:05-11 - 10/07/2016

Les muscles et les aponévroses de la loge antérieure de la cuisse semblent être beaucoup plus intriqués in vivo que ce que laissent penser les manuels d'anatomie.
Pour étirer ces structures, il faut parfois utiliser, sur un temps long, des forces importantes (plus de 800 N pendant 10 mn chez certains sujets). Il faut aussi contrer une abduction de hanche très marquée. Celle-ci, concomitante de la mise en flexion du genou et de l'extension de hanche, nous semble être le fait du tenseur du fascia lata ainsi que des aponévroses latérales de la loge antérieure.
La stratégie utilisée par le kinésithérapeute, qui consiste à étirer la loge antéro-externe, semble agir favorablement pour traiter les syndromes fémoro-patellaires. On constate une augmentation objective de la longueur de la loge antéro-latérale.
Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Quel profil «mécanique» dans le syndrome fémoro-patellaire ?

Florian Forelli, Maude Traulle, Aomar Chibani, Valérie Champain, Amaury Vandenbrouck, Pascal Duffiet, Louis Ratte Kinésithér Scient 2019,0608:05-10 - 10/04/2019
La littérature scientifique nous apporte des éléments nouveaux sur la prise en charge du syndrome fémoro-patellaire en rééducation. En effet, la modification des axes fonctionnels du genou induit par des déficits neuromoteurs (moment abducteur...

Nouvelle prise en charge du syndrome fémoro-patellaire

Alexandre Rambaud Kinésithér Scient 2013,0548:32-36 - 10/11/2013
Le syndrome fémoro-patellaire (SFP) se caractérise par un désordre biomécanique de l'articulation fémoro-patellaire et globalement du membre inférieur, en dynamique et en statique, engendrant des douleurs situées à la face antérieure du...