Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

Mise au point sur la prise en charge des fractures des épines tibiales : réinsertion en speed bridge

Alain Meyer, Olivier Grimaud
Kinésithér Scient 2017,0590:05-09 - 10/09/2017

En présence de fracture comminutive du massif des épines tibiales, la qualité de la réduction et de la synthèse par bouton réglable arthroscopique est parfois décevante notamment avec des défauts de réduction des pavés antérieurs.
Après avoir positionné une broche guide à l'aide d'un viseur tibial au centre du fragment principal, le tunnel est foré à l'aide d'une mèche canulée. Après avoir passé le bouton au-dessus du massif, la réduction est obtenue en resserrant la boucle du bouton. Les fragments comminutifs accessoires sont alors tassés dans la cuvette autour du fragment principal. Un deuxième rang permettant l'ostéo-suture de ces fragments accessoires est réalisé à l'aide des sutures de traction du bouton qui sont fixes en antéro-médial et latéral par des ancres nues afin d'obtenir une ostéo-suture en V inversée de type speed bridge.

THE MANAGEMENT OF TIBIAL EMINENCE FRACTURES:
Speed bridge reinsertion
In the presence of a comminuted fracture of the tibial spine, the quality of the reduction and arthroscopic fixation with an adjustable button is sometimes disappointing notably with defects in reduction of the anterior bone block.
After positioning a guide spindle in the center of the main fragment, the tunnel is drilled using a cannulated drill. After passing the button above the eminence, reduction is obtained by tightening the loop of the button. The accessory communitive fragments are then packed in the depression around the main fragment. A second row enabling bone suturing of these accessory fragments is carried out using the traction sutures of the button which are attached anteromedially and laterally by anchors in order to obtain a speed bridge type inverted V bone-suture.

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

La kinésithérapie du LCA opéré à l'épreuve de la biomécanique

Bertrand Perrot Kinésithér Scient 2016,0582:29-43 - 10/12/2016
Pourquoi la rééducation du ligament croisé antérieur (LCA) est-elle encore, dans sa pratique, éloignée des conclusions de nombreuses études ayant permis de remettre en cause certaines croyances ?
Une meilleure compréhension des mécanismes...