Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

GRAND PRIX ÉDITORIAL 2017

Jean-Pierre Gruest
Kinésithér Scient 2018,0594:63 - 10/01/2018

L'amphithéâtre de l'Automobile Club de France, place de la Concorde à Paris, était comme d'habitude comble le 15 novembre, pour découvrir les lauréats de la 18e édition du Grand Prix Éditorial du SPEPS (Syndicat de la presse et de l'édition des professions de santé). Comme l'a affirmé le Pr André Grimaldi, président du jury, la tâche a été rude pour sélectionner 32 articles tant les 122 proposés étaient de qualité.

En l'absence de Michel Gedda, auteur de l'article, Aude Quesnot, Directrice de la rédaction,
et Christophe Dauzac, Rédacteur en chef de KS, ont reçu la récompense

Un protocole de recherche documentaire récompensé

En tout, 13 trophées ont été décernés, dont celui du prix du « Meilleur article de formation pour les professionnels de la rééducation » à nos confrères de Kinésithérapie Scientifique. Ils ont été distingués pour un article de Michel Gedda, Directeur de l'École de kinésithérapie de Berck-sur-Mer, intitulé « Recherche documentaire en masso-kinésithérapie/physiothérapie : connaissances élémentaires pour interroger les banques de données électroniques »*. Aude Quesnot a expliqué avoir sollicité Michel Gedda pour la réalisation de cet article afin de répondre à une forte demande, en particulier de la part des étudiants. Ce travail porte sur la mise en place d'un protocole de recherche documentaire. Cet article, très complet, décrit une méthode simple en 5 étapes : identifier les banques de données pertinentes, composer les équations de recherche, rédiger la stratégie de recherche, exécuter la recherche, réajuster et affiner les premiers résultats. « Cet article a eu beaucoup de succès », a-t-elle affirmé.

À noter que le deuxième article en lice dans cette catégorie, « Retour d'expérience : prise en charge spécifique des sujets âgés en centre de rééducation », par Philippe Richard et France Mourey, a également été publié par Kinésithérapie Scientifique (à consulter sur www.ks-mag.com).

Également récompensés dans d'autres catégories...

Récompensé dans la catégorie « Vie professionnelle », un article de Laure Martin intitulé « Didier Ménard, défenseur d'une santé communautaire », publié dans Le Concours Médical, a retenu notre attention. Il relate le parcours d'un médecin généraliste ayant développé à Saint-Denis (93) « une médecine sociale », en s'appuyant sur 5 médiatrices recrutées dans la cité des Francs-Moisins pour dispenser des soins adaptés à la population locale. « Nous n'avions pas vraiment le choix », a-t-il expliqué, montrant par cette expérience que la médecine générale était en phase de transition, passant de l'exercice du soin à celui de la santé. Une démarche qui pourrait inspirer d'autres professionnels de santé, dont les kinésithérapeutes.

Parmi les autres articles distingués, mentionnons également celui de Sylvie Mercier : « L'annonce en oncologie pédiatrique : un travail en pluridisciplinarité » (Bulletin Infirmier du Cancer), dans lequel elle raconte l'utilisation d'une poupée et d'un ventriloque pour aider les enfants à verbaliser par rapport à leur prise en charge. Saluons également l'éditorial d'Arnold Munnich, « Mal nommer les choses » (m/s Médecine/Sciences), qui appelle les scientifiques à dénoncer les informations mensongères, en particulier dans le domaine de la génétique, ainsi que « Big data : jouer au jeu de go pourrait-il donner du temps au médecin » (La Lettre du Rhumatologue), récompensé du Prix spécial du jury, dans lequel Hervé Servy explique en quoi ces mégadonnées peuvent stimuler la réflexion du chercheur et améliorer l'exercice du médecin.

* Gedda M. Recherche documentaire en masso-kinésithérapie/physiothérapie : connaissances élémentaires pour interroger les banques de données électroniques. Kinésithér Scient 2017;586:5-16.

© J.-P. Gruest/Kiné actualité

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Savoir ou réfléchir ?

Christophe Dauzac Kinésithér Scient 2022,0642:01 - 10/05/2022

Vingt ans après la loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé, dite loi Kouchner, l'exercice de notre profession ainsi que la relation aux patients ont été...

Et si on parlait de vertiges... et rééducation ?

Frédéric Xavier Kinésithér Scient 2022,0641:01 - 10/04/2022

« ... Au cours de mes 9 ans et demi au sein de l'Association des troubles vestibulaires (VeDA), j'ai parlé à d'innombrables patients vestibulaires qui ont exprimé une frustration extrême face aux nouveaux...

Sous la peau

Christophe Dauzac Kinésithér Scient 2022,0640:01 - 10/03/2022

S'il y a des lieux où les personnes fragiles, en raison de leur âge ou de leur maladie, doivent pouvoir venir en toute confiance, ce sont bien les lieux de soins ou les résidences spécialisées. Nul ne pouvait...