Le mensuel pratique et technique
du kinésithérapeute

L'accès libre à la kinésithérapie : un processus à inventer pour la France

Remi Remondière, Philippe Durafourg
Kinésithér Scient 2015,0563:05 - 10/03/2015

Les premières initiatives d'accès libre datent de 1976 et de nombreux pays anglophones ont suivi ce mouvement qui vise à supplanter la consultation d'un médecin pour certains actes, hormis le diagnostic. En France, les coopérations dans ce domaine sont exceptionnelles. L'accès direct doit être différencié des pratiques avancées, à l'hôpital, dans les domaines de l'orthopédie, les troubles musculo-squelettiques, l'évaluation préopératoire et l'arthroplastie de hanche et de genou. À l'hôpital, ce sont les hommes de 40 à 59 ans qui ont recours à cette forme de consultation, avec une excellente corrélation comprise entre 86 et 100 % en comparaison avec la pratique du médecin, ouvrant la porte à l'accès libre. La trajectoire apparemment réussie du Québec et l'opinion des Suisses interrogés mettent en perspective une trajectoire très différente.
Dans ce domaine, la France possède une place à part, car si les coopérations avec les médecins sont encouragées, elles sont l'exception, malgré un maillage territorial favorable. Les points forts et les points faibles sont envisagés, mais il semble bien que de nombreux obstacles et enjeux freinent cette procédure.
Les affections chroniques se prêtent parfaitement à ces échanges de pratiques, quand bien même d'autres professionnels ont déjà investi ce domaine.
Délégations et transferts de pratiques seraient le témoin d'une autonomie professionnelle en devenir, sous forme d'un accès libre partiel.

DIRECT ACCESS TO PHYSIOTHERAPY
A process to invent in France
The purpose of this study is to map the presence of direct access to physiotherapy services. Attaining professional autonomy is an evolution for physiotherapists and their professional organizations. Published literature on direct access has to date primarily been limited to articles about low back pain, neck pain, shoulder pain. Patients with direct access for physiotherapy appear to differ from other patients who were referred by their physician, they were more likely to be younger and higher educated, men 40 to 59 years, and the decisions do not differ with the physician, 86-100%. The patients were satisfied with assessment by a physiotherapist.
The apparently successful way of Quebec (1980) and the study of the point of view of swiss physiotherapists (2002) by survey are instructive. In France, professional legislation, médical profession, policy makers and may be patients are perceived to act as both barriers to and facilitators. The treatments of chronic diseases are able to help to direct access.

Tous les articles
Nous vous suggérons aussi...

Concept de Réinformation Articulaire Proprioceptive (R.A.P)

Gérard Castany, Geoffrey Chapelain Kinésithér Scient 2019,0605:57-60 - 10/01/2019
Le concept de Réinformation Articulaire Proprioceptive (R.A.P) émet l'hypothèse d'une remise en fonction des signaux proprioceptifs transmis au système nerveux central (SNC) par les récepteurs articulaires au moyen d'un stress informatif centré...